LA « FIESTA DEL MILAGRO » DE SALTA

Tous les ans, du 6 au 15 septembre, la ville de Salta vit au rythme de la « Fiesta del Milagro » ( fête du miracle), une des manifestations catholiques les plus importantes d’Argentine. Cet événement festif rassemble des dizaines de milliers de fidèles venus de toute la province, souvent à pied, renouveler leur dévotion aux Saints Patrons « El señor y a la virgen del Milagro »

Légende. L’histoire raconte qu’en 1592, deux caisses ont été retrouvées, flottant dans le port péruvien El Callao. Sur l’une d’elle était inscrit « Une vierge du rosaire pour le couvent de la ville de Cordoba » et sur l’autre «  Un Christ crucifié pour l’église de la ville de Salta ».

Ce chargement échoué avait été commandé par l’évêque espagnol Francisco de Victoria qui souhaitait offrir un présent  à la ville de Salta pour commémorer les 10 ans de sa fondation.
Les saintes images, après avoir été transportées en procession vers Lima, ont été rapatriées à Salta à dos de mulet par le chemin de l’Inca (voie commerciale et de communication ancestrale).
A leur arrivée à Salta, les images ont été accueillies avec beaucoup de ferveur, avant d’être oubliées pendant un siècle.

Cent ans plus tard, alors que la ville connait des tremblements de terre d’une rare intensité, le prêtre José Carrion reçoit un message divin qui lui ordonne de sortir le Christ en procession.

Le 15 septembre 1682, l’image sacrée est alors portée au côté de celle de la vierge Marie dans les rues de la ville et les tremblements cessèrent aussitôt.

Tradition. Depuis, tous les ans à la même date, une grande procession est organisée dans la ville et des milliers de pèlerins viennent à pied des villages environnants. Depuis San Antonio de los Cobres, les villageois partent pour une marche de 4 jours et 170km pour rejoindre la capitale de la Province.
Cette célébration, connue dans le monde entier, accueille chaque année près de 20 000 personnes.

La Fiesta del Milagro se termine chaque année le 15 septembre dans la soirée sur la place bondée du 9 juillet. Là, des milliers de mains agitent des mouchoirs blancs pour dire adieu au Señor et à la Virgen, avec l’espoir qu’ils protègent leur travail, leur santé et leur famille.

A lire également

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée