MAXIME PART SEUL EN MOTO EN MONGOLIE

A 24 ans, Maxime décide non-seulement de partir seul à moto en Mongolie, mais surtout en Hiver « afin d’être vraiment le seul touriste »

Comment est né ton projet de voyage ?

Pour moi la Mongolie a toujours renvoyé au mode de vie nomade synonyme de liberté. Plutôt que de m’y rendre en avion, j’ai préféré la moto me permettant de découvrir tous les pays sur la route.La moto est aussi un excellent vecteur de communication permettant de partir à la rencontre de la population locale dans les endroits les plus reculés.

Comment as-tu préparé ton voyage ?

Entre le moment où l’idée m’est venue et le départ il s’est passé 6 mois. Le temps d’être sûr de partir, de s’informer sur les différentes démarches administratives, de s’informer sur l’itinéraire, de préparer la moto et de réunir le matériel nécessaire.

Pourquoi avoir choisi cet itinéraire ?

France, Italie, Slovénie, Bosnie, Croatie, Albanie, Monténégro, Macédoine, Grèce, Turquie, Géorgie, Azerbaidjan, Kazakhstan, Russie, Mongolie

Pour aller en Mongolie je n’ai pas pris la route la plus directe, mais je voulais absolument traverser l’Albanie, la Géorgie et le Kazakhstan qui ne sont pas trop fréquentés par les touristes afin de s’en faire une idée précise. L’idée était aussi d’éviter les grands axes voire les routes afin d’emprunter les routes où les touristes se font rare.J’ai même poussé le vice jusqu’à arriver en Mongolie au début de l’hiver afin d’être vraiment le seul touriste.

Comment as-tu été accueilli sur place ?

Dans tous les pays j’ai été étonné par la facilité à aller dormir chez l’habitant. Ca a été pour moi l’occasion d’en apprendre sur les us et coutumes dans tous les pays. Le plus difficile a été la communication. N’ayant pas de langue commune, la gestuelle et l’intonation jouent un rôle prépondérant.

Une rencontre t’a marquée en particulier ?

Le fait de voyager seul m’a permis de faire d’innombrables rencontres, d’être vraiment ouvert aux autres. Je me souviens notamment des mamans russes qui m’ont aidé à prendre le transsibérien pour rentrer et surtout à mettre la moto dans le train.

Quelle a été ta plus grosse galère ?

Mon arrivée en Mongolie a été terrible. Après avoir dormi avec les douaniers je me suis élancé en direction d’Olgy. 100 km à parcourir avec entre 20 et 30 cm de neige à travers l’Altai. 8h de galère dans un décor de rêve, j’en ai bavé mais ça restera gravé à jamais.

Et ta plus belle expérience ?

Mon plus beau souvenir est sans aucun doute les trois jours que j’ai passé dans l’Altai seul et en autonomie d’eau, de nourriture et d’essence. Après avoir galéré 8h pour rejoindre Olgy, je n’ai pas pu résister à aller voir les lacs d’altitude à l’extrême ouest de la Mongolie. Camper à 2km à vol d’oiseau de la Chine par – 20 degrés a vraiment été un moment fort.

Quel accessoire t’a été le plus utile pendant ton périple ?

Sans aucun doute mon gps, sans lui je n’aurai pas osé m’aventurer dans des coins aussi déserts à l’écart des routes et de toute civilisation.

Et le moins utile ?

En Mongolie mon téléphone a surement été l’accessoire le moins utile car il captait nul part. C’est bien pratique quand le seul moyen d’appeler l’assurance rapatriement est justement le téléphone. Prochaine fois j’embarque une balise gps, c’est sûr.

Un petit conseil pour ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure ?

Je pense le plus important est de ne pas attendre que tout soit parfait pour partir.
En effet, le risque est de laisser filer le temps sans saisir l’occasion au bon moment.

Un projet en préparation ?

Après un tel voyage, on ne pense qu’à repartir, j’aimerai faire l’Amérique du Sud en moto, et en profiter pour aller faire de l’alpinisme en Bolivie.

Sites: Vagabondages autour du monde

Facebook de Max en Mongolie

Une bonne presse pour la Kawa Versys

A lire également
1 commentaire
  • Fred
    REPONDRE

    Bonjour
    J ai pour projet de partir également en mongolie seul,en moto ( 1200 gsa bmw)
    Je suis en train d étudier mon itinéraire …et étudier le matériel nécessaire à cette expédition
    J ai 48 ans avec presque 40 ans de moto derrière moi ,et je pense avoir encore bcp à apprendre et à découvrir
    Tes conseils et ton expérience m intéressent
    Fred

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée