VIDEO SUR LA ROUTE LA PLUS HAUTE D’AMÉRIQUE AVEC MAXIME BARAT

Mardi 10 mars 2013 à 19h, je reçois un coup de fil de Maxime Barat, ce jeune motard français qui traverse l’Amérique du sud au guidon de sa Kawa 650 Versys.

«Salut Gauthier c’est Max, tu m’avais dis de t’appeler quand je serai en Argentine! J’y suis, j’arrive à Salta dans 30 min, je peux passer chez toi?»

Nous passons la nuit à nous échanger nos plus beaux moments de voyages en Amérique du Sud.  On propose alors à Max de partir faire une balade en Royal Enfield le lendemain…

A la fraîche, nous partons pour le fameux Abra Del Acay,le col carrossable le plus haut du continent. Au programme, 250km de pistes escarpées au cœur de la Puna pour atteindre les 4900m d’altitude puis redescendre par la fameuse Quebrada del Torro.

Nous remontons d’abord la splendide Cuesta del Obispopour atteindre le petit village de Payogasta avant de quitter la civilisation…

Le temps est magnifique, les conditions idéales. La piste est bonne et les paysages à couper le souffle. Nous traversons quelques gués sans difficulté mais dans une eau glaciale.

Max s’arrête dans une bergerie pour acheter un bout de fromage de chèvre. Nous pensions pouvoir grimper le col avant la tombée de la nuit mais une crevaison nous a fait prendre du retard.  Nous demandons l’hospitalité à la jeune bergère. On passera donc la nuit là, dans cette petite habitation en pierre…

Au petit matin, nous reprenons la piste, traversons des gués avant d’atteindre El Acay (Alt. 4895m). De la haut, le panorama à 360°est exceptionnel. On aperçoit même le désert de sel des Salinas Grandes, qui se trouve à plus de 80km à vol d’oiseau…

Et puis c’est la redescente, en compagnie de llamas, vigognes et condors jusqu’à San Antonio de Los Cobres (Alt. 3800m). On se ravitaille avant de rentrer à Salta par la sulfureuse Quebrada del Torro.

Après ces 2 jours de balade, Max doit poursuivre sa route, le désert d’Atacama l’attend, puis ce sera le Pérou. Il lui reste encore quelques milliers de kilomètres avant de boucler son tour d’Amérique du Sud.

Bon vent Max et à la prochaine !

Retrouvez l’aventure de Maxime Barat sur son blog http://maxime-barat.com/

A lire également

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée