Team MONO 500 : retrouvailles au sommet !

https://www.youtube.com/watch?v=mSZb362cyqw&feature=youtu.be

17 janvier 2016. Après 3 semaines intenses sur les pistes les plus folles d’Argentine et de Bolivie, l’édition 2016 du Dakar touche à sa fin.
Pour la deuxième année consécutive, Gauthier, Simon et Yves ont participé à la course aux côtés de l’équipe organisatrice. Basés toute l’année sur le continent sud-américain, nos trois baroudeurs ont mis leurs connaissances du terrain, de la logistique et de la mécanique au service cette course mythique.

Yves, qui gère l’agence Mono 500 en Equateur, profite donc de ce passage en Argentine pour venir retrouver toute l’équipe  dans son QG de Salta. Une belle occasion de se retrouver, de faire connaissances avec les nouvelles recrues  et d’échanger sur les projets à venir.  Avant d’attaquer la nouvelle saison et d’accueillir de nouveaux motards sur les routes, il fait bon profiter de la douceur de vivre de la capitale du nord-ouest pour recharger les batteries…

Team Mono500

Nous sommes tous là : Chloé, Justine, Mayra, Gauthier, Simon, Julien, Yves et les mécanos Walter et Nico. Après un barbecue argentin gargantuesque puis et un passage au garage où nous entretenons toutes l’année nos 12 Royal Enfield, nous partons vers la Cordillère des Andes pour un week-end prolongé.

Nous voilà donc tous partis de bonne heure pour un « Sunday Ride » signé Mono500.
Cap au nord, direction l’Abra del Acay, le col carrossable le plus haut d’Amérique ! Nous chargeons les valises des motos avec le strict minimum : une poignée d’outils, un litre d’huile, trois bougies, une chambre à air, une mauvaise pompe à pied et une paire de chaussettes par personne…

Nous descendons d’abord le canyon de las Conchas avant de faire une halte à Cafayate où nous attendent quelques bonnes bouteilles de Malbec chez Piattelli, notre bodéga coup de cœur sur les hauteurs du village. Après une douce nuit dans la magnifique hacienda de Molinos, on plie les gaules tôt le lendemain matin pour attaquer le col de l’Acay

On a profité de ces 3 jours de balade pour tester les modifications que Simon a apporté aux motos : un châssis rigide plus incisif, une suspension raffermie qui rend la moto plus confortable. A l’unanimité, tous les pilotes ont trouvé qu’elles avaient plus de reprise et de couple. Quant aux passagères (Chloé, Mayra et Justine) elles ont pu tester les nouvelles selles confort préparées par notre ami sellier Yves Moillo.

Un beau road trip (trop court) qui nous rappelle que les balades improvisées entre amis sont souvent les plus belles…