PORTRAITS

Toute l’année, nous suivons des voyageurs au long cours. Nous en rencontrons certains en voyage, d’autres chez nous. Et c’est toujours l’occasion de partager nos découvertes et notre passion pour le voyage et l’aventure.

Bonnie & Klyde : de Lausanne à Kuala Lumpur avec une K100 de 1985 et une Bonneville

Partager cet article : 

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Voyage moto en Asie du Sud-est: de l’Europe de l’Est, ils ont traversé tous les pays en « -stan » : Azerbaïdjan, Kazakhstan, Kirghizistan, Tadjikistan, Ouzbékistan, Pakistan… Une épopée de plus de 700 jours en duo.

Comment est née votre idée de voyage ? 

Voyageant à deux, l’envie était présente dans nos esprits respectifs avant même d’être mise en commun. Le goût de l’aventure, associé à celui de la moto, nous a fait franchir le pas. Curieux de découvrir le monde, nous ne voulions cependant pas prendre d’avion et sommes donc partis de notre ville (Lausanne en Suisse) en direction de l’Est.

Dès le début, nous avions un cap en tête : Singapour, un pays suffisamment éloigné pour étancher notre soif de découverte et joignable en restant sur le plancher des vaches.

road trip moto asie sud est

Comment avez-vous préparé votre voyage à moto ? 

Nous nous sommes répartis les tâches.

Alors que Marvin se renseignait sur les procédures de passages de frontières, Amaia s’occupait des motos (sa grande passion). La préparation concrète du voyage a démarré 1 an avant le départ.

Ce qui nous a le plus aidé pour la préparation est indéniablement le garage participatif (au doux nom de Rideshaper à Lausanne) où nous avons préparé nos montures dans les meilleures conditions. Cet endroit magique nous a également permis d’échanger avec d’autres passionnés et d’être, autant que faire se peut, prêts pour le départ.

road trip moto asie sud est
road trip moto asie sud est

Quel était votre itinéraire ? 

Nous sommes partis de Lausanne, en Suisse, en direction de Singapour. Après un bout de l’Europe de l’Est, nous nous sommes rendus en Asie centrale et tous ses pays en -stan. Ce coin du monde nous a offert parmi les plus beaux paysages que nous ayons vus : la région du Pamir.

Nous sommes ensuite revenus sur nos pas pour passer par le sud, l’Iran (un de nos coups de coeur), le Pakistan et l’Inde jusqu’à arriver en Asie du Sud-Est. Notre voyage à moto s’est terminé à Kuala Lumpur d’où nous avons envoyé nos montures en Europe (en Espagne d’où Amaia est originaire).

De notre côté, nous avons encore voyagé durant un mois en Indonésie avant de rentrer. A préciser que notre itinéraire n’eut finalement rien à voir avec celui imaginé. Si nous comptions aller à Singapour sans nos véhicules (pour des raisons logistiques et économiques), nous n’avons finalement pas pu atteindre cette destination, la situation liée au Corona virus en a décidé autrement.

Ce coin du monde nous a offert parmi les plus beaux paysages que nous ayons vus : la région du Pamir

road trip moto asie sud est

Pourquoi avoir voyagé à moto ? 

Amaia est partie sur une Triumph Bonneville (sa moto de rêve) de 2014 et Marvin sur une BMW K100 (d’abord achetée pour un projet custom) de 1985 entièrement modifiée pour l’occasion. Nous savions que ces montures n’étaient pas idéales pour le voyage, mais c’était celles que nous avions et voulions tenter l’aventure avec.

Partir à moto change tout ! La liberté et les sensations procurées par ce moyen de transport n’a pas de comparaison. S’il est vrai que nous sommes plus exposés et vulnérables qu’avec d’autres véhicules, nous ne changerions notre façon de voyager pour rien au monde.

road trip moto Bonneville
road trip moto BMW

Ce qui vous a le plus surpris ? 

L’adaptabilité de l’être humain. Que ce soit pour les gens rencontrés ou pour nous, cette faculté nous a sauté aux yeux dans de nombreuses circonstances.

road trip moto asie sud est

Vos plus belles rencontres ?

Les rencontres sont évidemment multiples. Nous avons rencontré de nombreux voyageurs avec qui nous sommes toujours en contact et avec qui nous échangeons régulièrement. Nous avons également fait connaissance de nombreux locaux, certains pendant quelques minutes, d’autres chez qui nous avons passé plusieurs jours.

Il est impossible de sortir une rencontre du lot. Mais ce qui est sûr est que chacune d’entres elles ont influencé notre voyage et notre état d’esprit.

road trip moto asie sud est
road trip moto asie sud est
road trip moto asie sud est
road trip moto asie sud est

Votre plus belle galère ? 

Notre plus grosse galère est sans doute l’accident que Marvin a eu en Inde avec une tierce personne qui traversait inconsciemment la route. Si nous nous en sommes bien sortis, notamment grâce à l’aide de locaux bienveillants, cette expérience fut traumatique pendant quelques jours.

Dans un registre plus léger, nous pourrions évoquer l’importante panne sur la BMW lors du deuxième jour de voyage, ou cette nuit épique au Népal où nous avons dû déplacer notre campement et nos motos à une heure du matin en plein déluge.

road trip moto asie sud est
road trip moto asie sud est

Votre meilleur souvenir ? 

Nous pourrions répondre en choeur : les paysages du Tadjikistan et l’accueil iranien! L’un comme l’autre nous ont émerveillés et resteront des moments forts de notre périple, sans aucun doute.

road trip moto asie sud est
road trip moto asie sud est

Quel est l’objet que vous avez emporté qui ne vous a jamais servi ? 

Nous avions emporté un hamac que nous avons renvoyé par colis dès la Géorgie et qui n’a donc pas été très utile. Mis à part ça, la plupart de notre équipement nous a été utile, à l’exception de certaines pièces de rechange pour les motos (câbles d’embrayage, embrayage et injecteurs pour la BMW). Le fait que ces dernières n’aient pas servi est plutôt bon signe.

road trip moto asie sud est
road trip moto asie sud est
road trip moto asie sud est

Quel serait votre prochain road trip à moto ? 

Nous avons de nombreuses idées mais rien n’est concret pour le moment. Pour un projet d’une telle envergure, l’Afrique ou l’Amérique du Sud seraient des terrains de jeu parfaits. A plus petite échelle, le Maroc est un pays que nous aimerions découvrir comme il se doit !

Pour suivre les aventures de Bonnie & Klyde, rendez-vous sur leur Instagram bonnieandklyde_adventures et sur le site web www.bonnieandklyde.ch. 

Par : Amaia & Marvin
Crédits photos : bonnieandklyde_adventures

Partager cet article : 

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Lire d’autres articles : 

Depuis 2007, nous accompagnons
des motards et motardes
partout dans le monde à la découverte
des grands espaces. Années après
années, nous avons ouvert de nombreuses
routes aux quatre coins du monde.

Bonnie & Klyde : de Lausanne à Kuala Lumpur avec une  K100 de 1985 et une Bonneville

MONO 500 INTL
c/o Polaris Global Services Ltd
4ter Rue Saint-Georges
Port-Louis – Ile Maurice